Première horde viking dans l’Ain : vers une invasion estivale ?

Les oiseaux gazouillaient dans les forêts de la vallée du Suran, les vaches paissaient tranquillement, gardant le calme de cette verte vallée et la rivière coulait quand…Quand un grand silence se fît. Une horde d’une quinzaine de vikings,  tout de noirs, de rouge vêtus, débarquèrent (sans drakkars). En motos, en voitures (françaises) pour la plupart, dans les prés verdoyants. L’humidité rampante, le brouillard encore présent en cette fin de matinée donnant à l’endroit une allure de Champs Catalauniques, après la bataille. Pour les puristes, la dite bataille,  le 20 juin 451 près de Troyes, opposa les Huns à Aetius, général en chef de la Gaule, qui les battit. Je m’écarte du sujet. Pourquoi Champs Catalauniques ? Parce que ça sonne bien, comme un olifant. Tout simplement.  Les prairies étaient donc vertes,  le clan de la Compagnie d’Edoras arpentait, en rangs dispersés, les talwegs et bas de pentes (pas trop escarpés) du Revermont.  Cette année, le site du Ragnard Rock Festival, s’est déplacé un peu plus vers le nord ouest de Simandre/Suran. Avec plus de place qu’en 2015. Toujours des emplacements parkings, un camping (un peu plus vallonné que l’an dernier), le site du festival (les deux scènes seront côte à côte), celui du village Viking. Toujours des emplacements pour les boutiques, bien sûr pour les groupes et artistes, pour les VIP, un coin presse, nouveauté un emplacement pour la web radio du festival. Encore et toujours la sécurité en ligne de mire. C’est une des priorités des organisateurs. Sans cela pas d’autorisations. Alors tout y passe, les bâches, les câbles, la longueur de fiches…Rien n’est laissé au hasard.

Après une bonne heure et demie, le clan de la Compagnie d’Edoras s’est réfugié (il faisait frisquet) autour d’une bonne table au restaurant « Chez Tissot ». Bonne adresse, accueil excellent, menu simple, et fort agréable.  A la sortie la patronne me rassurait  : « Ils sont tout à fait gentils, et ne font pas de problèmes, ils mangent ce qu’on leur propose ». Le menu  étant tout à fait correct, le restaurant n’a pas été démoli après le passage de la Compagnie d’Edoras. Les organisateurs du RFF n’étaient pas venu piller le village, juste grappiller des informations sur les terrains, faire le point sur l’avancée du festival.  Et il est déjà en (très) bonne voie. Odin, n’a pas la volonté de retarder à tout prix l’heure du Ragnard Rock Festival. (A suivre)…

La compagnie d'Edoras en reconnaissance à Simandre sur Suran

La Compagnie d’Edoras en reconnaissance à Simandre sur Suran

Deux Vikings en marche

Deux Vikings en marche

En rangsdispersés, la Compagnie d'Edoras arpentent les prairies du Revermont

En rangs dispersés, la Compagnie d’Edoras arpente les prairies du Revermont

. (A suivre)